đŸ€ł Je refais ma photo de profil professionnelle: rĂ©cit d’une quĂȘte d’identitĂ© assistĂ©e par I.A.

Un article sur le choix d'une photo de profil professionnelle qui ne te donnera qu'une seule rĂšgle Ă  respecter absolument.

Disclaimer

Ce blog est rempli de liens affiliés de haute qualité, signalés par une astérisque *. Si tu fais des achats aprÚs avoir cliqué dessus, les entreprises concernées me verseront une commission. (Mais ne t'inquiÚte pas, tu ne paieras pas plus cher pour autant!)

Avoir son business sur internet mais ne pas avoir une photo de profil professionnelle?

Pas de photo de profil Insta? Pas de photo de profil LINKEDIN?

Impensable! 😹 Peu importe la taille de ton entreprise, les gens veulent savoir qui tu es, et à quoi tu ressembles.

Mais si comme moi tu fais partie de cette moitiĂ© de l’humanitĂ© que l’on nomme les introvertis

Il se peut que l’idĂ©e de dĂ©gainer ton appareil photo (ou pire encore: te faire photographier par quelqu’un) et de prendre ton plus beau sourire carnassier de businessperson sĂ»re d’elle te mette moyennement Ă  l’aise.

Heureusement, on n’a jamais dit que ta photo de profil devait ĂȘtre une photo. Enfin, si, techniquement, on l’a dit
 Mais rien ne t’empĂȘche de dĂ©sobĂ©ir 😈 Et si, Ă  la place, tu te crĂ©ais un avatar avec l’intelligence artificielle?

C’est ce que moi j’ai fait. Et ça s’est rĂ©vĂ©lĂ© encore plus intĂ©ressant et instructif que je ne l’avais prĂ©vu
 Installe-toi, mets-toi bien, et regarde-moi enterrer mes horribles photos d’identitĂ© Ă  coup de prompts Midjourney.

Crise identitaire

Il y a quelque temps, j’ai publiĂ© un guide sur la crĂ©ation graphique avec Midjourney. Et pour les besoins de l’exercice, j’ai utilisĂ© ma photo de profil de base comme image de rĂ©fĂ©rence dans toutes sortes de prompts. Ce travail a initiĂ© en moi une sĂ©rie de rĂ©flexions sur le personal branding et la constance de l’identitĂ© Ă  travers la multiplicitĂ© des images.

Tout commence avec ce modeste selfie:

photo de profil de base

C’est l’une des rares photos de moi en circulation. Je prends volontiers des photos du monde extĂ©rieur. Par contre dĂšs qu’il s’agit de passer devant l’objectif, je suis plus flight que fight.

J’ai toujours eu un rapport compliquĂ© avec ma propre image. Pas parce que je me trouve hideuse, ou digne de complexe. Mais plutĂŽt, parce que ce que je ressens en voyant une photo de moi relĂšve de l’uncanny valley.

Je ne me reconnais dans aucune de mes photos. Ces constructions figées ont toujours un sale goût de tromperie


Il y a des moments oĂč j’ai l’impression d’avoir touchĂ© le fond. D’autres oĂč les idĂ©es me percutent Ă  300 km/h.

Des moments oĂč le monde m’apparaĂźt lent, froid et grisĂątre. D’autres oĂč il m’apparaĂźt comme un kalĂ©idoscope fou, plein de couleurs, de vie et d’opportunitĂ©s Ă  saisir. Le vrai moi est un pendule qui oscille entre Elsa la reine des neiges torturĂ©e et Anna la boute-en-train insouciante.

Mon sens de l’identitĂ© est baroque. Il n’existe que dans l’entre-deux, dans le mouvement. Toute tentative de le figer est insatisfaisante. Mais Ă  vrai dire, il me semble que nous sommes toutes et tous, dans une certaine mesure, des ĂȘtres Ă  l’identitĂ© incertaine, changeante. Comment espĂ©rer capturer ça avec une mise en scĂšne one-size-fits-all? C’est un combat perdu d’avance.

RĂ©flexions sur le personal branding

Cette rĂ©flexion personnelle est d’autant plus importante pour moi que je suis une entrepreneuse indĂ©pendante. Je vis d’une entreprise qui tourne autour de ma personnalitĂ©. Mon personal branding. Autrement dit, mon succĂšs dĂ©pend littĂ©ralement de mon aptitude Ă  mettre en bouteille une partie de l’essence de ma personnalitĂ© pour en faire un argument de vente.

Pendant longtemps, j’ai enviĂ© les marques qui semblaient n’avoir aucune difficultĂ© Ă  porter un positionnement simple et limpide sur des annĂ©es. Et puis un jour, j’ai reçu une newsletter du copywriter Loris Colantuono. Il y parlait de son ras-le-bol, en tant que crĂ©ateur de contenu, de l’ultraspĂ©cialisation. Parce qu’en rĂ©alitĂ©, rien n’est plus stĂ©rile qu’une stratĂ©gie de contenu qui se replie sur son domaine de spĂ©cialisation et refuse l’ouverture. Ça m’a donnĂ© matiĂšre Ă  rĂ©flĂ©chir sur la diffĂ©rence entre personal branding et branding tout court.

Chaque personne est dĂ©jĂ  une marque en soi: unique. Vivante. GĂ©nĂ©ratrice de storytelling. L’ambiguĂŻtĂ© inhĂ©rente Ă  l’ĂȘtre humain a son propre charme. Cette Ă©paisseur, on la cherche dans les histoires, et on cĂ©lĂšbre les personnages qui en sont pourvus.

Partant de lĂ :

Une bonne photo de profil ne devrait-elle donc pas mettre en avant la singularitĂ© de la personne qu’elle reprĂ©sente, plutĂŽt que de chercher Ă  en neutraliser les aspĂ©ritĂ©s?

personal branding

Sourire un peu mais pas trop. Etre « bien » habillĂ©. Eviter les accessoires. Poser sur un fond neutre. Cadrer Ă  l’amĂ©ricaine. À trop vouloir « bien » faire, tu finis par incarner quelqu’un d’autre sur ton propre portrait. Ça revient Ă  effacer ton individualitĂ© pour montrer ta capacitĂ© Ă  rentrer dans le rang. Ce n’est pas forcĂ©ment une mauvaise chose, mais pour un entrepreneur qui cherche Ă  dĂ©velopper son personal branding, c’est contre-productif.

À la recherche de la photo de profil professionnelle parfaite

PoussĂ©e par mon appĂ©tit pour l’art gĂ©nĂ©ratif, j’ai nourri Midjourney avec ma photo de profil de base. Et j’ai fait des itĂ©rations jusqu’Ă  obtenir des images qui me paraissaient suffisamment vraies. Des images qui ne me donnaient pas des vibes d’uncanny valley.

AprÚs plusieurs essais, un fond effacé automatiquement avec Canva* et des retouches sur Affinity Photo + Dall-E Inpainting, je suis arrivée à cette image:

photo de profil professionnelle linkedin

Le lĂ©ger pĂ©tillement dans les yeux, associĂ© Ă  l’air dĂ©terminĂ© et l’ambiguĂŻtĂ© de la fusion avec un style low-poly m’Ă©voque quelqu’un qui m’est familier. Techniquement, ce n’est pas une photo de moi. Pourtant, je peux me l’approprier, parce que d’une certaine maniĂšre, elle a plus en commun avec moi que mes vraies photos d’identitĂ©.

Recherche d’une esthĂ©tique pour une photo de profil professionnelle

Pendant quelques semaines, cette image a Ă©tĂ© ma photo de profil de base sur tous les rĂ©seaux. Mais ça me dĂ©mangeait de reprendre mes explorations. Et puis, alors que je consultais des tutoriels sur Midjourney, je suis tombĂ©e sur une liste de mots-clĂ©s Ă  tester. Il y en a un en particulier qui m’a immĂ©diatement sautĂ© aux yeux:

pastelpunk style

Je n’avais aucune idĂ©e que le style pastelpunk avait un nom. Mais sans le savoir, c’Ă©tait exactement l’horizon vers lequel j’avais orientĂ© la marche de PiXEL!ART:

Un ton rebelle, créatif et contestataire porté par une esthétique colorée et mignonne.

Nouveaux essais Midjourney, donc:

essais photo de profil professionnelle Midjourney
<URL photo de profil de référence> pastelpunk

J’aime bien les couleurs, mais b!tch please, j’aimerais bien ne pas avoir la tĂȘte d’une petite fille modĂšle.

essais pour un avatar avec IA Midjourney
<URL photo de profil de référence> pastelpunk, blue eyes, red glasses, brown hair

OK, donc c’est officiel, Midjourney pense que je suis un mĂ©lange de Lady Gaga et de rat de bibliothĂšque dĂ©pressif. Je dis pas qu’il n’y a pas un fond de vĂ©ritĂ©, mais c’est pas cet aspect de moi que je veux mettre en avant. Et si on essayait avec Niji?

Sortir du réalisme

essais photo de profil professionnel dans un style pastelpunk
<URL photo de profil de rĂ©fĂ©rence> pastelpunk –niji 5

UwU now we’re talking. Niji Journey, je t’aime. Le mĂ©lange pastel rose + turquoise est toujours un gros succĂšs avec moi 😍

Coup de cƓur pour l’image 4 (en bas Ă  droite). Malheureusement, le fond est trop chargĂ©, et le personnage me ressemble pas du tout.

Je refais des essais en spécifiant les attributs physiques que je veux absolument conserver (yeux bleus, cheveux bruns, lunettes rouges), comme si je créais une mascotte:

transformation d'une photo en style manga avec intelligence artificielle
<URL photo de profil de rĂ©fĂ©rence> pastelpunk, blue eyes, red glasses, brown hair –niji 5

Constat: Niji est excellent pour respecter les Ă©lĂ©ments de la photo de rĂ©f qu’on lui demande explicitement. Par contre, on dirait bien que ça paralyse sa libertĂ© d’interprĂ©tation. Enfin au moins, ça commence davantage Ă  ressembler Ă  une authentique image-photo de profil!

photo de profil marrante créée avec midjourney dans un style pastelpunk
<URL photo de profil de rĂ©fĂ©rence> pastel punk, red glasses, blue eyes, brown hair đŸ€˜đŸ˜› –q 2 –niji 5

OMG OMG. La demoiselle N°3 (en bas à gauche) ferait une photo de profil marrante. Comme moi. Enfin je crois? Dans tous les cas, je vais garder cette image sous le coude.

J’adore aussi la N°2 (en haut Ă  droite). Bonne harmonie de couleurs, et dans la vraie vie, je passe sans arrĂȘt les mains dans mes cheveux, donc why not x) Malheureusement, l’expression est lĂ©gĂšrement hors-sujet. Je veux bien avoir l’air un peu distante, mais pas ressembler Ă  un p’tit lapin effrayĂ©. Tu noteras comment la prĂ©sence de l’Ă©moji đŸ€˜ semble avoir systĂ©matisĂ© la prĂ©sence de mains en action prĂšs de la tĂȘte


essai raté d'avatar professionnel avec niji journey
<URL photo de profil de rĂ©fĂ©rence> pastel punk, red glasses, blue eyes, brown hair đŸ€˜đŸ˜› –q 2 –niji 5

Non seulement les variations ne corrigent pas le problĂšme de l’image N°2, mais en plus, elles en crĂ©ent de nouveaux. Mieux vaut laisser tomber cette piste.

Bilan: comment faire une belle photo de profil?

Avance rapide, je vais pas t’infliger la totalitĂ© du processus. Voici les images que j’ai retenues (et lĂ©gĂšrement retouchĂ©es) pour mes profils sur les rĂ©seaux sociaux:

avatar quora
photo de profil facebook
photo de profil insta
photo de profil linkedin

Avec la prĂ©sence d’Ă©lĂ©ments graphiques rĂ©currents et la cohĂ©rence de la colorimĂ©trie, c’est facile d’imaginer que c’est le mĂȘme personnage / personne. MĂȘme quand le style change! Avoir plusieurs versions Ă  ma disposition me permet de donner du dynamisme et de la souplesse Ă  mon image de marque, sans pour autant sacrifier la cohĂ©rence.

À la lumiĂšre de cette expĂ©rience, voici la seule et unique rĂšgle absolue que je retiendrais:

Choisis la ou les photo(s) de profil qui contien(nen)t une vĂ©ritĂ© personnelle et pertinente dans le contexte qui t’intĂ©resse.

Nos identitĂ©s sont composĂ©es de multiples facettes. Tu ne pourras jamais les exprimer toutes dans une seule image. Et d’ailleurs, ce n’est pas utile.

Qui veux-tu ĂȘtre, que veux-tu reprĂ©senter pour ton audience?

Voilà ce qui importe vraiment. Peu importe combien de rÚgles tu dois briser en route, du moment que la destination finale est une image / photo de profil qui dit la vérité que tu as choisie.

Et toi? Es-tu en bons termes avec ta (ou tes) photo de profil professionnelle? Sois honnĂȘte: dis-moi en commentaire si elle(s) te ressemble(nt) vraiment!

Une réaction à partager ??
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
  • Je comprend la dĂ©marche et j’aime assez le rendu graphique maintenant une photo de profil pro doit pas ĂȘtre un cartoon de soit. Je pense que si je cherche un prestataire ou autre sur LinkedIn ce genre de photo me renvoi une image nĂ©gative de la personne (peut ĂȘtre et sĂ»rement a tord). Je trouve que ça montre un manque d’assurance de soit, une volontĂ© de se cacher derriĂšre des artifices, un cĂŽtĂ© faux qui n’est pas engageant dans une relation pro. Mais c’est que mon avis !

    • Effectivement, c’est une façon de voir les choses. Tout est question de point de vue. Toi, tu penses que la personne a quelque chose Ă  cacher. Moi, je remarque surtout l’originalitĂ©, et ça m’intrigue. A contrario, j’ai tendance Ă  penser qu’une personne avec une photo de profil qui suit trop bien les codes manque d’audace et de personnalitĂ©… Peut-ĂȘtre et sĂ»rement Ă  tort, lĂ  aussi, mais c’est le jeu, n’est-ce pas? Je connais plusieurs freelances qui font le choix de ne pas montrer leur vrai visage, mais ça ne les empĂȘche pas de trouver leur public. Public pour qui, de toute Ă©vidence, un avatar peu conventionnel n’est pas un frein :) C’est une façon comme une autre de se positionner en tant qu’outsider anticonformiste, ce qui est une stratĂ©gie de personal branding tout Ă  fait pertinente, surtout sur un marchĂ© ultra-concurrentiel.

  • >