Pas le temps de lire l’article maintenant? Choisis ton épingle préférée et passe le curseur (ou le doigt) dessus pour l’enregistrer dans un tableau Pinterest

développe ta petite entreprise grâce au marketing sensoriel
le guide du marketing sensoriel sur internet pour les petites entreprises
guide complet du marketing sensoriel à la sauce internet

En 1973, Philipp KOTLER défendait déjà le fait, dans un article avant gardiste, qu’une atmosphère de vente positive engendrait des réponses affectives, cognitives et comportementales sur le consommateur. Une atmosphère de vente positive a donc pour conséquence une probabilité d’achat décuplée.[1]Delvallée, Dorine. « Le marketing sensoriel, le marketing qui s’intéresse à vos 5 sens | AntheDesign ». Agence web, création et refonte de site internet, référencement, 13 … Continue reading

Les statistiques le montrent: le marketing sensoriel (visuel, en particulier) est incontournable pour communiquer, y compris sur le net.

Au pif: une étude d’Adobe[2]Yumpu.com. « Social Intelligence Report – Adobe Digital Index | Q4 2013  ». Yumpu.Com, https://www.yumpu.com/en/document/read/40527196/adi-socialintelreport-q413. Consulté le 11 … Continue reading a montré qu’un post sur les réseaux sociaux générait un engagement en moyenne supérieur de 650% lorsqu’il comportait une image. 🎨

Autre exemple: d’après une étude de Retail TouchPoints[3]« 6 Landing Page Video Worst Practices to Avoid ». Unbounce, 3 mars 2016, https://unbounce.com/landing-pages/landing-page-video-worst-practices/., regarder une vidéo peut augmenter les probabilités de passer à l’achat jusqu’à 174%. 📺

Difficile, donc, de vendre sans images (entre autres stimuli sensoriels). Même les copywriters s’efforcent d’évoquer des images et des sensations concrètes à travers leur écriture…

À partir du moment où nous sommes chargé(e)s de la communication d’une entreprise, nous faisons donc tou(te)s du marketing sensoriel, que nous le voulions ou non. La question est de savoir si nous voulons le faire bien.

Le marketing sensoriel: qu’est-ce que c’est?

Si le marketing émotionnel parle aux émotions, le marketing sensoriel, lui, parle aux 5 sens.

On ne peut pas, par définition, communiquer quelque chose sans recourir aux 5 sens:

Après tout, notre cerveau est, en substance, une unité centrale d’ordinateur conçue pour travailler à partir de signaux captés dans son environnement… 🖥

Coupe l’approvisionnement des 5 sens, et tu as la torture dite de la « chambre blanche »:

Privé trop longtemps d’informations à traiter, le cerveau disjoncte et invente ses propres stimuli. 😵

Même sans aller jusque-là, le fait est qu’à moins de disposer d’un système de communication par télépathie, nous avons besoin de nos 5 sens pour recevoir les messages des autres et produire les nôtres. 🙋‍♀️

Or, de manière générale, les créateur(ice)s de petites entreprises voient trop leur communication comme une affaire de texte et de logique (les deux sont étroitement liés).

L’importance de l’inconscient dans le processus de vente

Par défaut, on considère qu’il faut parler à la conscience, c’est-à-dire à notre côté (relativement) raisonnable et logique.

C’est un niveau de communication qui nous paraît plus accessible, parce que facile à appréhender et manipuler. En gros, c’est le niveau où, quand tu veux obtenir quelque chose de quelqu’un, tu lui poses directement la question.

Le problème avec ça, c’est que… ben, déjà quand tu veux soutirer de l’argent à plein de gens différents, même contre quelque chose de valeur équivalente, demander ne suffit pas.

Surtout quand t’as 500 concurrent(e)s qui ont déjà plus ou moins fait la même proposition que toi aux mêmes personnes. (✿◕‿◕✿)

La décision d’achat se prend au niveau subconscient[4]« The Subconscious Mind of the Consumer (And How To Reach It) ». HBS Working Knowledge, 13 janvier 2003, … Continue reading.

La logique, elle, n’est que le vernis de civilisation qu’on vient mettre par-dessus pour justifier ses actes (« mais si, jtejure, l’ancienne voiture était trop vieille, encore un peu et il aurait fallu remplacer un pneu… » 🚗).

Au fond, il faut s’efforcer de séduire son audience plutôt que de la convaincre. En ce sens, on peut voir marketing émotionnel et marketing sensoriel comme deux outils complémentaires. 🤜🤛

Pourquoi le marketing visuel est particulièrement important

Malheureusement, quand on fait du marketing digital, les sens que l’on peut toucher directement sont limités à la vue 👀 et, dans une moindre mesure, l’ouïe 👂.

Ça ne veut pas dire qu’on ne puisse pas du tout exploiter les autres sens dans ce contexte (on va en reparler)…

Néanmoins, on peut raisonnablement partir du principe qu’une bonne stratégie de marketing sensoriel commence par une bonne stratégie de marketing visuel

D’autant que le marketing visuel est aussi est le plus facile à prendre en main. En plus, il favorise la création de contenus partageables, et donc potentiellement viraux! 🎉

Sur son blog, TechSmith[5]TechSmith. « 4 raisons pour lesquelles la communication visuelle a un fort impact ». The TechSmith Blog, 22 février 2017, … Continue reading donne plusieurs raisons essentielles de s’intéresser au marketing visuel en particulier:

  • 🚅 La communication est plus rapide et directe avec une image qu’avec du texte. Or, à une époque où notre attention est constamment sollicitée de toutes parts, aller droit au but de façon séduisante est essentiel pour capter l’attention de notre audience.
  • 🤯 Des choix (icono)graphiques pertinents unifient les messages que nous délivrons à travers notre marque, et contribuent à renforcer notre présence dans la tête de notre audience.
  • 🧠 Une information ou un message transmis(e) par l’image se mémorise et s’assimile mieux.

Alors? Qu’est-ce qu’on attend pour s’y mettre? 😋

Planifier ta stratégie de marketing sensoriel visuel: les points importants

En tant qu’entrepreneur(e), ta préoccupation première devrait être de te rendre utile et/ou faire plaisir aux autres.

Pas par philanthropie, hein, mais plutôt parce qu’au bout du compte, ce sont les contenus qui cochent le mieux ces cases qui remportent la mise!

Voici donc les principaux points à clarifier pour apporter de la valeur à ta communauté grâce aux images:

🎯 Clarifier tes objectifs, justement…

Tous tes visuels n’auront pas la même fonction, la/le même destinataire, ou le même impact. Un reel Instagram n’atteindra probablement pas le même public qu’un post LinkedIn, par exemple!

À chaque plateforme, public et objectif (notoriété, conversion, information…) ses propres visuels.

On va revenir un peu plus tard sur les types de visuels qui fonctionnent. En attendant, commence par réfléchir à la place que ta communication visuelle devra prendre dans la stratégie d’ensemble de ton business. Et si c’est pas déjà fait, choisis les formats et plateformes que tu vas utiliser pour publier tes visuels.

✨ Mettre au point ton identité visuelle

Tu n’as pas forcément besoin de la formaliser dans une charte graphique comme je te l’explique dans cet article, mais tu dois au moins disposer d’un logo en plusieurs déclinaisons selon tes besoins et d’une palette de couleurs originale et appropriée.

N’hésite pas à passer le test Longueur d’Onde (gratuit) si tu as besoin t’aide pour choisir ta couleur signature et réfléchir à ton identité de marque:

trouve ta couleur signature et télécharge ton avatar client en passant ce petit test

Le choix des photos que tu utiliseras pour communiquer aura également une importance majeure, alors assure-toi d’en choisir qui soient de qualité, qui échappent aux poncifs de banques d’images et qui te représentent correctement!

📍 Un contenu personnalisé / adapté sera toujours plus efficace qu’un contenu généraliste

Le digital offre toujours plus de flexibilité et d’options de personnalisation en termes de ciblage.

Tu peux par exemple créer des pubs adaptées à la localisation de l’utilisateur(ice) ou à la météo. Et, oui, ça peut réellement faire une différence: une boisson fraîche aura l’air plus sexy à 14h sous un soleil de plomb que par un matin de novembre pluvieux… 🤤

Sans aller jusqu’à un tel niveau de granularité, commence déjà par te renseigner sur les codes qui font la réussite des visuels de tes concurrent(e)s sur la ou les plateformes que tu auras choisie(s).

Par exemple, si tu veux publier sur Instagram, tu dois savoir que les gens qui la fréquentent sont en majorité des jeunes femmes, et qu’elles préfèrent les reels légers et amusants aux posts lourds et trop didactiques.

💡 Un visuel qui s’approprie à la fois les codes de l’environnement dans lequel il apparaît, et du contenu que son audience a l’habitude de consommer spontanément, se donne toutes les chances de réussir.

🦄 Démarque-toi!

Maintenant que j’ai fait l’apologie de l’intégration, je vais prôner le contraire:

Adopter les mêmes codes que tout le monde est utile jusqu’à un certain point.

Point à partir duquel il faut se résoudre à être un minimum original(e), sous peine d’être englouti(e) dans la masse des influenceurs wannabe. 🌊

Aujourd’hui, on consomme essentiellement les contenus visuels dans des feeds.

Arriver dedans comme un cheveu dans la soupe paraît faux, un peu comme un boomer qui essaierait de taper l’incruste au bal de fin d’année d’un lycée…

D’un autre côté, si tu ne proposes aucun élément de différenciation, tu ne donnes pas de raison d’arrêter de scroller. D’où l’intérêt d’anticiper les contextes d’affichage de tes visuels pour mieux sortir du lot.

Il y a un équilibre à trouver. Certaines marques, pour une question de crédibilité, jouent la carte de la sobriété et limitent les sorties de piste. D’autres, au contraire, préfèrent lancer les tendances plutôt que de les suivre, quitte à risquer un bad buzz. À toi de voir quel dosage est le plus pertinent dans ton cas!

📊 Organisation du suivi des KPI

Les KPI, ce sont les chiffres qui nous indiquent si une stratégie marketing est un coup de génie ou un flop monumental (ou, plus vraisemblablement: où elle se situe entre les deux).

Du style: le nombre de personnes qui regardent ou cliquent sur une pub.

Vouloir se passer des KPI, quelle que soit la taille de son entreprise, ça revient à essayer de conduire sur l’autoroute avec les yeux bandés. 🙈

Ce n’est pas toujours évident de mesurer l’impact des images sur son propre chiffre d’affaires, mais heureusement, il existe toutes sortes d’outils pour nous simplifier la tâche… à commencer par les plateformes conçues pour le partage de visuels!

Les réseaux sociaux visuels comme YouTube, TikTok, Pinterest ou Instagram se font un plaisir de mesurer la performance de chaque visuel que tu postes, et dans leur grande bonté, acceptent même de partager quelques chiffres avec toi. Avec ça, le gros du travail est fait!

🧐 Quand bien même le contenu visuel ne serait pas ta première source de trafic, tu peux voir ces plateformes comme des laboratoires de collecte de données sur ce qui fonctionne ou pas, et en tirer des leçons pour ta communication. Par exemple, pour savoir quel genre de visuels tu aurais intérêt à glisser dans tes articles de blog pour faciliter leur partage. Et d’ailleurs, en parlant de ça…

Sous quelles formes exécuter ta stratégie de marketing sensoriel visuel?

Maintenant que tu as une petite idée de la direction à donner à ta communication visuelle, passons en revue les types de visuels qui offrent le meilleur retour sur investissement.

Tu n’es pas obligé(e) de tous les intégrer dans ta communication (parfois, d’ailleurs, il ne vaut mieux pas: toutes les marques ne gagnent pas à communiquer avec des mèmes, par exemple…), mais tu as tout intérêt à t’en inspirer!

🤳 L’UGC / earned content

Il s’agit du contenu créé par ton audience au moyen de (ou mettant en scène) ta marque et ses offres.

Niveau facile: si tu vends des appareils photo, partage les photos que tes client(e)s ont prises tes produits, et le tour est joué!

🤔 Donner envie à son audience d’en créer (et de nous identifier dedans) est un sacré challenge, mais les marques qui y parviennent de façon régulière, comme GoPro ou Starbucks, ont un avantage considérable sur les autres. Déjà parce que ça leur épargne des frais, mais surtout: parce que la meilleure pub dont on puisse rêver est celle que les autres nous font!

🎭 Les gifs et les mèmes

Supports privilégiés de l’humour potache made in Internet, les gifs et les mèmes sont probablement le type de contenu au plus fort potentiel viral… mais aussi le plus clivant[6]« Le marketing de l’humour, ça passe ou ça casse ». Vingt Deux, 13 juillet 2021, https://vingtdeux.fr/le-marketing-de-lhumour-ca-passe-ou-ca-casse/..

🥳 À saupoudrer généreusement dans ta communication… du moment que c’est avec goût, que ça colle à l’esprit de la marque, et que ça ne fait pas complètement oublier ce que tu vends.

🤩 Les citations et visuels motivants

Trop vues, les citations inspirantes au format visuel?

Grand classique des réseaux sociaux, embarrassantes de cucuterie lorsqu’elles sont partagées par tes aïeux, elles ont pourtant deux grands avantages:

Elles sont rapides et faciles à produire, et surtout, elles ont un haut potentiel de viralité.

Pourquoi? Tout simplement parce que nous partageons le contenu qui nous met le plus en valeur, et qui nous permet de réaffirmer notre identité aux yeux des autres. Et pour ça, les phrases bien tournées attribuées à des figures d’autorité sont parfaites. 👍

✨ Les infographies

Les blogueur(e)s (et les utilisateur(ice)s de Pinterest) adorent les données joliement présentées.

Problème: les infographies, ça prend du temps à créer.

Pour toi, c’est à la fois un obstacle majeur et une opportunité en or.

En effet: vu que c’est contraignant à créer, une infographie qui tient la route a toutes les chances d’être reprise telle quelle par de multiples créateur(ice)s de contenu, qui, s’iels ont un minimum d’éthique, identifieront la provenance du visuel…

🧐 Outre les backlinks pertinents que tu vas te récupérer gratos, ton image d’expert(e) va se construire rapidement (bon ok, peut-être pas si rapidement que ça, mais quand même, ça vaut vraiment le coup!).

📺 Les vidéos

J’imagine que je ne t’apprends rien en te disant que la vidéo est LE format à la mode… pour ne pas dire d’avenir.

En fait, si, je le dis: la vidéo, c’est l’avenir. En 2019, 78% des gens regardaient des vidéos en ligne toutes les semaines, et 55% des gens en regardaient quotidiennement

Et ce phénomène ne montre aucun signe de faiblesse:

Social Media Week estime que, rien que sur YouTube, plus d’un milliard d’heures de vidéos sont regardées tous les jours dans le monde[7]« 2020 Video Marketing and Statistics: What Brands Need to Know ». Social Media Week, 30 octobre 2019, … Continue reading.

Ce serait trop long de te lister tous les bienfaits chiffrables de la vidéo, mais tu comprends l’idée.

💡 Astuce: Rien qu’avec Canva*, tu peux créer des petites vidéos de qualité professionnelle, même si tu n’as pas de clips vidéos ou de musiques à toi (ou de budget pour en acheter)! A consommer sans modération.

🥽 La réalité augmentée et les contenus interactifs

Bon, si t’es un(e) solopreneur(e), les délires autour de la réalité augmentée ne te concernent sans doute pas… en tout cas, pour l’instant.

Avec ou sans l’aide de Zuckerberg, cela dit, il est fort possible que le futur dépeint dans Ready Player One se réalise un jour.

Enfin, même sans aller aussi loin, tu as quand même des options à ta portée pour rendre l’expérience de ta marque un peu plus ludique.

💡 Pour créer des visuels interactifs, je te recommande Genially, qui fonctionne sur un modèle freemium (pas besoin de payer pour accéder à des fonctionnalités déjà bien sympas).

📖 Les ebooks

Oui, je sais, ça fait pas très high-tech bling bling, surtout après la réalité augmentée.

N’empêche: transformer un article de blog en ebook permet de créer des lead magnets sans perdre trop de temps, afin de les promouvoir sur les réseaux sociaux et les distribuer en échange d’adresses mail!

Si tu ne sais pas comment t’y prendre, et que tu n’as pas de logiciel dédié à la création d’ebooks comme InDesign, je te recommande Designr*. Je l’utilise moi-même à chaque fois que j’ai besoin de créer un freebie rapidement. C’est très pratique, parce que tu peux importer directement tes articles de blog sans passer des erreurs à le mettre en page!

Les 3 astuces pour créer du contenu (visuel mais pas que) viral

♻ Le recyclage

Le secret pour se créer une audience de fans?

Il faut publier beaucoup, régulièrement, partout et qualitativement.

Nan nan, me remercie pas, j’aime bien partager des conseils pratiques faciles et rapides, mwa.

Clairement, c’est impossible de cocher les 4 cases si tu t’astreins à produire des nouvelles idées à chaque fois.

Du coup, au lieu de toujours essayer de réinventer la roue, dresse une liste d’idées sur ton domaine d’activité qui te différencient des autres.

Par exemple, pour moi, il y aurait quelque chose comme: on peut faire du bon graphisme sans Photoshop

Ensuite, pour chaque nouvelle pièce de contenu, rattache une des idées à une anecdote, même si le rapport entre les deux n’est pas forcément évident au premier abord.

Collecte les anecdotes au fur et à mesure dans un carnet ou un logiciel comme Evernote. Si tu as déjà l’habitude de tenir un (bullet) journal, ça devrait être du gâteau 😎🍰

Astuce: si tu crées des visuels dans un format compatible avec plusieurs plateformes (du style une vidéo courte au format verticale), pense à les publier sur plusieurs plateformes (Instagram, TikTok et Pinterest notamment) pour un max de résultats!

🎉 L’originalité + la cohérence de ton marketing sensoriel

L’originalité attirera peut-être à toi les curieux(ses) 🧲, mais sans un style reconnaissable, tu échoueras à en faire une audience fidèle.

La cohérence te positionnera en plein dans ta niche 🎯, mais sans l’originalité, tu subiras de plein fouet la concurrence.

L’idéal, c’est donc de combiner les deux: identifie ce qui fait ton originalité, et restes-y fidèle!

🥰 Allier marketing sensoriel et marketing émotionnel

Le marketing sensoriel nous invite à considérer notre marque et sa communication comme une expérience à vivre.

Le contenu le plus viral, aujourd’hui, est celui qui s’inscrit dans une logique de snack content:

Les gens veulent vivre des expériences brèves et intenses à la fois.

Pour chaque information ou message que tu as besoin de faire passer, identifie la ou les émotions sous-jacentes, et donne-la à voir / ressentir de la façon la plus concrète possible, à l’aide d’images qui feront vibrer une corde sensible chez ton audience.

Si tu as besoin d’aide pour identifier les émotions recherchées chez ta/ton client(e) idéal(e), fais ce petit test:

trouve ta couleur signature et télécharge ton avatar client en passant ce petit test

Les 6 erreurs de marketing sensoriel visuel à éviter absolument

❌❌❌🥴 En faire trop

Même s’il est très tentant de chercher à rentabiliser au maximum l’espace disponible, un visuel fonctionnera d’autant mieux s’il répond à un objectif clair et net, et se concentre sur un nombre limité d’informations.

Si la quantité d’infos à communiquer est incompressible, essaie de les répartir entre plusieurs pages / visuels et d’éliminer les éléments de langage redondants / superflus.

Présenter ton message sous forme de mindmap ou de sketchnote plutôt que sous une forme purement textuelle peut également suffire à améliorer la compréhension de ton message.

💫 Privilégier l’esthétique au détriment du pratique

Même les éléments visuels décoratifs doivent avoir une fonction: diviser l’information sur la surface du visuel, occuper un espace trop vide pour rétablir l’équilibre d’ensemble…

De manière générale, si un élément peut être enlevé d’un visuel (ou que tu ne sais pas trop pourquoi il est là), c’est qu’il doit être enlevé!

👓 Créer du contenu pas adapté aux contraintes de lecture

Aujourd’hui, un support de communication visuelle digital doit prendre en compte toutes sortes de contraintes, à commencer par la taille des écrans.

Nous consommons de plus en plus d’images sur des petits écrans de smartphone, alors prévoie des visuels qui claquent même en tout petit!

😵 Être incohérent(e)

Si tu habitues ton audience à ce que tes titres soient d’une certaine couleur, évite d’en changer sans bonne raison.

Pareil si tes illustrations ont un style très caractéristique qui te rend reconnaissable, ou si tu as l’habitude de combiner les polices d’une façon unique (cf mon point « originalité + cohérence »).

Ce n’est pas que ça soit absolument interdit, mais tu dois être conscient(e) qu’à chaque fois que tu changeras les règles du jeu, ton audience aura un moment de perplexité, et cherchera inconsciemment (ou non) la cause du changement.

Si cela arrive, mieux vaut avoir une réponse évidente à lui mettre sous la dent!

🧨 Trahir l’esprit de sa marque

Ça rejoint mon point précédent: ne fais pas quelque chose qui va à l’encontre des fondements de ta marque juste parce que c’est à la mode.

Si ton design de prédilection est flat, avec des gros aplats de couleurs bien nets, ne commence pas à multiplier les dégradés de couleurs du jour au lendemain pour aucune raison…

Et si le ton de ta marque est ultra sérieux, ça ne rime à rien de te mettre aux mèmes et aux blagues Carambar…

Par définition, les modes vont et viennent. On ne construit pas un business solide dessus!

🔈❌ Ne pas « brander » ses visuels (ou essayer d’empêcher leur partage)

De temps en temps, il m’arrive encore de tomber sur des blogs qui ont délibérément bloqué l’usage du clic droit et/ou de la sélection de texte.

J’imagine qu’il s’agit avant tout d’éviter les vols de contenu et les pénalités Google qui pourraient en découler…

Mais selon moi, cette crainte ne justifie pas qu’il faille décourager le partage.

Voici ce qu’écrit Rankspirit, un spécialiste du référencement, à ce sujet:

Vous pouvez aussi être gagnant dans le fait d’autoriser et d’encourager d’autres sites à copier le contenu de vos articles ! Si chacun de ces sites à la politesse de citer sa source, vous allez gagner de nombreux « backlinks » qui feront grimper votre PageRank. Si votre PageRank devient suffisamment important, vous continuerez de toute façon à figurer dans les résultats des recherches, même si quelques pirates vous pillent ensuite sans vous citer. Cela demande de la confiance, mais cette technique a fait ses preuves.

Le partage et la libre circulation est dans l’ADN d’internet. 🧬 Tu ne peux pas empêcher les idées et les images de passer d’un site à l’autre.

En réalité, si tu essaies d’entraver le processus, tu ne feras que nuire à ta communication.

Une de tes images s’est retrouvée sur un autre site? Contacte la/le webmaster pour qu’iel te crédite et rajoute un lien vers ton site: c’est tout bénéf’ pour tout le monde. 📈

Et surtout, n’oublie pas de glisser le nom de ta marque (et, si ça s’y prête, l’adresse de ton site) sur chaque pièce de contenu visuel que tu crées:

Comme ça, avec un peu de chance (et de travail!), ton contenu deviendra une référence de ton domaine!

Le marketing sensoriel non visuel: comment l’utiliser dans le digital?

À ce stade, tu l’auras compris: le visuel est la pierre angulaire du marketing sensoriel digital.

Pourtant, ce n’est pas la seule facette du marketing sensoriel qui peut t’aider à fidéliser et convertir tes prospects. Essayons de penser outside the box

Déjà, commençons par le marketing auditif. 👂

Grâce aux formats vidéos, c’est facile de le combiner aux images pour les renforcer. Mais le son peut aussi être utilisé comme un stimuli indépendant:

  • introduire des effets sonores déclenchés par des actions spécifiques (par exemple, au clic sur un bouton, ou quand une fenêtre de chatbot s’ouvre sur un site internet)
  • éventuellement, proposer une discrète musique de fond, à condition qu’elle ne se déclenche pas automatiquement et qu’elle soit facile à contrôler (le navigateur Opera GX propose par exemple d’activer une musique de fond qui s’adapte à notre rythme de frappe sur le clavier)
  • plus original: offrir à ton audience une playlist de musique en rapport avec ta thématique. C’est ce qu’a fait Barilla, en proposant de remplacer le traditionnel minuteur par des playlists Spotify adaptées aux différents temps de cuisson de ses pâtes.

Marketing sensoriel olfactif, tactile et gustatif

Ces 3 types de marketing ne peuvent pas (encore) être exploités directement depuis un écran.

Néanmoins, en utilisant intelligemment l’image et le son, il est possible de « tromper » la perception de ton audience pour qu’elle s’imagine les sensations comme si elle y était:

  • mises en scène évocatrices (jouer sur les associations d’idées: certaines couleurs, formes et sons nous font automatiquement penser à une odeur, comme c’est le cas dans le visuel ci-dessous)
marketing sensoriel olfactif
La collection de clés USB parfumées « Sweet » de la société Memup
  • gros plan sur des textures (particulièrement approprié pour des secteurs comme l’alimentation ou la mode):
marketing sensoriel tactile
Exemple de photo du site Lanieri
  • si tu es dans le e-commerce: soigner les packagings des produits que tu vends pour déporter le marketing sensoriel sur l’expérience post-achat. Tu peux même te créer un « logo olfactif » en vaporisant une odeur signature dans tes paquets.
  • proposer d’envoyer des échantillons de produits
  • montrer l’utilisation du produit ou du service en se focalisant sur les parties du corps qui sont mobilisées (bouche, mains…) et la façon dont elles interagissent avec ta marque
  • transposer une action physique en action virtuelle (par exemple, en proposant de tourner une roue de la fortune, ou de gratter une carte sur son écran tactile)
carte à gratter dans le cadre d'une stratégie de marketing sensoriel
Modèle de carte à gratter virtuelle proposé par carteagratter.fr

Marketing sensoriel et communication digitale: le mot de la fin

Te voilà équipé(e) pour conquérir les écrans avec ta petite entreprise. Tu sais désormais:

  • Quels résultats tu peux espérer obtenir grâce au marketing sensoriel, en particulier le marketing visuel
  • Quels points clarifier avant de commencer à créer tes visuels
  • Quels types de supports de communication visuelle employer par rapport à tes objectifs et tes contraintes
  • Quels outils utiliser pour les créer (même si tu n’es pas graphiste)
  • Quels sont les pièges à éviter
  • Comment utiliser les autres formes de marketing sensoriel dans une communication digitale

Dis-moi en commentaire si tu as besoin que je clarifie un point particulier… et, si tu es d’humeur, je t’invite à poursuivre ta lecture avec mon article sur les erreurs à éviter en communication visuelle!

Bibliographie

Bibliographie
1 Delvallée, Dorine. « Le marketing sensoriel, le marketing qui s’intéresse à vos 5 sens | AntheDesign ». Agence web, création et refonte de site internet, référencement, 13 novembre 2016, https://www.anthedesign.fr/marketing-2/marketing-sensoriel/.
2 Yumpu.com. « Social Intelligence Report – Adobe Digital Index | Q4 2013  ». Yumpu.Com, https://www.yumpu.com/en/document/read/40527196/adi-socialintelreport-q413. Consulté le 11 août 2022.
3 « 6 Landing Page Video Worst Practices to Avoid ». Unbounce, 3 mars 2016, https://unbounce.com/landing-pages/landing-page-video-worst-practices/.
4 « The Subconscious Mind of the Consumer (And How To Reach It) ». HBS Working Knowledge, 13 janvier 2003, http://hbswk.hbs.edu/item/the-subconscious-mind-of-the-consumer-and-how-to-reach-it.
5 TechSmith. « 4 raisons pour lesquelles la communication visuelle a un fort impact ». The TechSmith Blog, 22 février 2017, https://www.techsmith.fr/blog/4-raisons-pour-lesquelles-la-communication-visuelle-a-un-fort-impact/.
6 « Le marketing de l’humour, ça passe ou ça casse ». Vingt Deux, 13 juillet 2021, https://vingtdeux.fr/le-marketing-de-lhumour-ca-passe-ou-ca-casse/.
7 « 2020 Video Marketing and Statistics: What Brands Need to Know ». Social Media Week, 30 octobre 2019, https://socialmediaweek.org/blog/2019/10/2020-video-marketing-and-statistics-what-brands-need-to-know/.